mercredi 7 juin 2017

La Citadelle des Ombres 1 / L'Assassin Royal


Aujourd'hui, en France et à l'étranger, La Citadelle des Ombres est unanimement saluée comme l'un des chefs-d'oeuvre de la littérature fantastique.
Comment n'être pas envoûté dès les premières pages par la force et le réalisme de l'intrigue, le foisonnement des péripéties et leurs rebondissements, l'atmosphère de mystère et de magie de plus en plus oppressante au fur et à mesure que l'on s'enfonce dans l'action ?
Au royaume des Six-Duchés, dans l'inquiétant décor d'une forteresse battue par les vents et les flots, Fitz, un jeune garçon issu d'une lignée royale, fait à la cour le rude apprentissage de la vie.
Un maitre d'écurie, étrange et bourru, lui prodigue conseils et affection ; un vieux sage, isolé au sommet d'une tour, le forme à la délicate perception du Bien et du Mal ; des molosses qui l'ont adopté lui apportent réconfort et protection.
Commence alors pour le jeune homme un long voyage initiatique semé d'embûches et de trahisons. Un voyage au bout de l'angoisse, de l'amour, de la désespérance. Confronté aux cruelles exigences de la loyauté, existe-t-il pour lui une autre voie que celle du sacrifice ?


Ce livre est une pépite, un bijou de fantasy que l'on dévore autant que l'on savoure. Je dois d'ailleurs avouer qu'après avoir savouré ma lecture sur quelques semaines, je n'ai pu m'empêcher, pour le finir, de dévorer les petites centaines de pages restantes en quelques jours seulement. Ce livre, et sa saga, entrent incontestablement dans mes livres préférés de part de nombreux aspects, même s'il ne m'a pas donné l'étincelle du coup de cœur (en fait, je peux être exigeante des fois pour le coup de cœur XD). Pourtant, je ne doute pas qu'il deviendra un coup de cœur au fil du temps, car ce livre est tout simplement parfait.
Tout d'abord l'histoire. Fitz, le fils illégitime du prince héritier du royaume, fait son apparition, à cinq ans, dans la vie de château, et chamboule, de par son existence, la politique des Six-Duchés, nom du royaume. On le suit, dans la première partie du roman, qui correspond au premier tome, L'Apprenti Assassin, tout au long de son enfance et de son apprentissage de la vie. Roman initiatique, d'intrigues politiques, de la vie de la Cour, ce premier intégrale nous plonge dans une fantasy originale, noire, qui nous fait grandir au milieu de l'ombre, des meurtres comme on le fait rarement, car qui se prépare dès l'enfance au métier d'assassin ?
L'univers est fascinant, nous sommes toujours dans la découverte et, en même temps, le roman nous plonge dans un monde médiéval avec peu de magie, puisque celle-ci n’apparaît que dans certaines capacités des personnages et un élément de l'intrigue qui est de plus en plus important au fil des tomes, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas gâcher la surprise ;) Le pouvoir de l'Art m'a d'ailleurs fait pensé, par moment, à un Sense8 avant l'heure, c'était très amusant à lire, et inattendu. Le lien qu'entretient Fitz avec les animaux grâce au Vif est également très intéressant et développé, j'ai adoré lire ces passages qui changent de la politique dans laquelle Fitz baigne au château. En revanche, la couverture, ô combien superbe ! spoil un peu l'un des liens de Fitz et du coup, j'ai attendu longtemps qu'il arrive, cela en valait la peine, j'ai adoré ce nouveau personnage.
Les personnages sont tous intéressants et développés, permettant à chacun certains ambivalences éloignant le manichéisme. Que ce soit Fitz ou Subtil, Patience ou Burrich, personne n'y est parfait : il n'en est que plus facile de s'attacher à eux, de s'identifier à eux. Fitz surtout est le plus adorable de tous, c'est lui le plus attachant. Et pour cause, il est le narrateur de cette histoire, et (oui, c'est rare mais ça arrive ^^), la narration à la première personne est très bien gérée, j'ai adoré et cela m'a permis d'aimer d'autant plus l'histoire, de me plonger plus facilement dedans.
Ce livre, ces personnages, cette histoire, c'est de la fantasy comme je l'aime et ce livre entre dans les meilleurs livres de fantasy selon moi. Un bijou, une beauté, c'est tout ce qu'il y a à dire de ce roman. J'ai hâte de lire la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire